Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Cycling’74 et Ableton sortent « Max for Live » de leur chapeau

23 Janvier 2009, 18:02pm

Publié par Vinciane Baudoux

Logo Max for LiveLe 15 janvier 2009, les éditeurs américains de logiciels de création sonore Cycling’74 (concepteur de l’environnement Max/MSP/Jitter) et Ableton (créateur de la suite logicielle temps réel Live), ont annoncé la création de Max for Live, un logiciel dont le but est rien moins que d’intégrer les possibilités de programmation offertes par Max dans la suite logicielle Live.

Une petite explication s’impose…

Pour mémoire, Max est un environnement dédié à la programmation d’applications temps réel pour le MIDI, l’audio et la vidéo. Plutôt destiné à des spécialistes, sa maîtrise nécessite un temps d’apprentissage important ; il offre en contrepartie des possibilités quasi infinies (lire à ce sujet le banc d’essai de Max 5 dans le n° 238 de nos Cahiers [juillet-août 2008]).

Quant à Live, il s’agit d’une suite logicielle de type séquenceur très puissante destinée à la création sonore en temps réel, mais plutôt dans une optique de composition et de performance scénique.
Même si Live dispose d’une palette d’outils - échantillonneurs, synthétiseurs, lecteurs de boucles, séquenceurs audio et MIDI, effets audio et MIDI, … -  nettement moins développée que celle d’autres séquenceurs concurrents (Logic, Cubase, Digital Performer...), cette palette reste plutôt impressionnante ; par ailleurs, Live est très ergonomique et surtout, c’est le seul séquenceur grand public vraiment orienté scène.

Modes "Patche" et Presentation" dans Max for LiveOr désormais, Live n’aura plus rien à envier à ses concurrents, et ce qui paraissait utopique il y a quelques temps encore vient désormais d’être réalisé par les ingénieurs de Cycling’74 et d’Ableton : en effet, si vous estimez que tel outil fait défaut à Live, Max for Live vous permettra de créer sans l’environnement Max des outils qui s’intégreront dans Live aussi bien que les outils « maison » !

Mais qu’offre exactement le nouveau logiciel ?

Disponible sous la forme d’une extension pour la nouvelle version 8 de Live, Max for Live permettra donc à ses utilisateurs de créer eux-mêmes des instruments virtuels, des commandes, des effets audio et des traitements MIDI afin d’étendre les possibilités de Live et de personnaliser la suite logicielle à l’envi.

Les nouveaux outils crées pour Live avec Max for Live disposeront des mêmes fonctionnalités que ceux programmés par les ingénieurs d’Ableton : mêmes commandes de l’interface utilisateur, même possibilités de routage MIDI, annulation multiple des dernières actions, effets liés au tempo, automatisation précise des échantillons sonores et gestion aisée des fichiers et des paramètres présélectionnés.
Les nouveaux outils pourront être partagés avec les autres utilisateurs de Live grâce aux nouvelles possibilités de partage via Internet de la version 8 de Live (à venir).

Les outils inclus à titre d’exemple dans Max for Live illustrent bien le potentiel offert par l’intégration des deux environnements Max/Live :

- Comme son nom l’indique, le « Step Sequencer » est un séquenceur MIDI disposant de quatre séquences de 16 notes dont le pas est ajustable. Il offre des fonctionnalités inédites, comme des boutons destinés à la transposition des séquences, un mode « randomisation » et des commandes MIDI en temps réel.
Le Step Sequencer
- Le « Loop Shifter » est quant à lui un nouveau type de lecteur de boucles sonores qui modifie la lecture des boucles en fonction de paramètres MIDI. Il offre un routage automatique, ainsi que des modes de lecture aux résultats parfois surprenants.
Le Loop Shifter
- Enfin, une extension de Max for Live destinée au nouvel Akai APC40 transforme les boutons de cette interface de commande en un éditeur de type « séquenceur pas-à-pas » pour piloter les séquences MIDI dans Live.
Le nouvel APC 40 d'Akai
Max for Live offre une large palette de « blocs de construction » pour la création de nouveaux outils, ainsi qu’une bibliothèque de tutoriaux interactifs expliquant comment créer des instruments virtuels, des effets audio et des commandes.
Palette d'objets Max for Live
Voici quelques informations additionnelles :

- L’ensemble des outils existants dans Max pourra être utilisé avec Live, en ce compris la vidéo avec Jitter (il est confirmé que la vidéo pourra être affichée dans une fenêtre indépendante, comme c’est déjà le cas avec Max lui-même). Cela signifie qu’il sera également possible de programmer des outils additionnels dans les langages JavaScript ou Java, mais aussi de communiquer avec Live via le protocole Open Sound Control (OSC), faisant du séquenceur d’Ableton le premier de sa catégorie à intégrer ce protocole, qui offre une résolution bien supérieure à celle du MIDI.
- Max for Live autorisera le copier-coller directement depuis Max.
- Les « patches » Max for Live pourront recevoir les commandes d’automatisation de Live avec une résolution temporelle à l’échantillon près.
- Les objets introduits pour Max for Live pourraient être employés en dehors de projets Max for Live (à confirmer).
- Au rayon des doléances, il semble que Max for Live ne sera pas gratuit pour les utilisateurs possédant déjà Max. Si ceux-ci veulent développer des outils pour Live, ils devront donc à la fois acheter Live et Max for Live (mais Max lui-même ne sera pas nécessaire).
- Il sera possible de modifier les « patches » Max for Live sans quitter le logiciel, ce qui est un gros progrès par rapport à l’outil le plus ressemblant - quoique nettement moins ambitieux -, à savoir Pluggo.

Max for Live sera disponible dans le courant de l’année 2009 ; son prix sera annoncé lors de sa sortie officielle.

Bien entendu, dès que ce logiciel innovant sera officiellement sorti, nous ne manquerons pas de le pousser dans ses derniers retranchements pour voir s’il tient toutes ses promesses… A suivre, donc.

- Regarder la vidéo de présentation (en anglais).

Merci à Roald Baudoux pour son aide.

Vinciane Baudoux.

Commenter cet article