Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Festival Musique Action du 18 au 29 mai à Vandœuvre-lès-Nancy (F)

17 Avril 2005, 23:00pm

Publié par rb



Le CCAM (Centre Culturel André Malraux) organise le festival Musique Action depuis de nombreuses années. S’y côtoient, sous l’étiquette « Musiques Actuelles », des musiques centrées sur l’improvisation avec quelques incursions dans l’interactif, le live electronics, voire quelquefois le jazz ou le rock, sans oublier la danse et le cinéma.

Cette année, pour ce qui concerne l’électroacoustique et l’électronique, on y retrouvera notamment Jérôme Noetinger, seul au magnétophone (mercredi 25 avril) ou bien en groupe au sein du collectif MIMEO (25 et 26 avril) : « ...le MIMEO tente des passages entre le monde du rare, du spectre analogique, et celui du plein, du numérique. Dans un brouillard de salissures magnétiques, des entités crépitent, des silhouettes musicales, vestiges d’instruments singuliers sont rongées par les détergents électroniques. Usure, ondes instables (...) ». On pourra également y écouter Luc Ferrari, bien loin de la composition sur support, manipulant des lecteurs CD en duo avec Erik M à l’électronique (26 avril). L’ensemble de jazz nippo-allemand Otomo Yoshihide’s ONJE proposera une utilisation discrète de l’électronique qui « infiltre le swing » pour créer un « spasme neuro-électronique » (vendredi 27).

La compositrice et violoncelliste française Martine Altenburger proposera une création en duo avec Lê Quan Ninh aux traitements sonores dans laquelle l’écriture de M. Altenburger et de Kaija Saariaho et l’improvisation s’éclaireront l’une l’autre (samedi 28). D’autre part, la Compagnie Vents d’Est proposera le Drame des Constructeurs (d’après Henri Michaux), un spectacle qui « évoque l’univers concentrationnaire et le sort réservé à l’artiste dans certaines situations politiques, pose la question de l’oppression, du rapport à la censure et du rôle de l’imaginaire dans la capacité à résister ». On y retrouvera des machines sonores conçues par Thierry Delvaux, Frédéric Le Junter, Jéranium et Arnaud Paquotte, avec des traitements en temps réel effectués par Mathieu Chamagne (mardi 24 et mercredi 25).

Avec Jean-Philippe Gross et Utah Kawasaki, on sera plongé dans un duo de live electronics associant tables de mixage, conducteurs électriques et synthétiseurs analogiques « génératrices de matières granuleuses étirées à l’infini » (vendredi 27). On écoutera encore Le Junter aux machines sonores, avec cette fois les musiciens allemands du Cosmik Reset et les lumières de Michaël Vorfeld pour une performance « où l’artifice n’attend que le feu. Techno artisanale, mais terriblement efficace » (samedi 28). A signaler encore : deux concerts du japonais Ikue Mori, d’abord en trio avec Sylvie Courvoisier au piano et Susie Ibarra à la batterie, puis en duo avec Tenko (voix) (dimanche 29).

Un petit mot sur la danse, avec la programmation de Delay Versus Duo, une chorégraphie sans musique de Franck Beaubois et de Patricia Kuypers vue à Bruxelles et que nous ne pouvons que vous recommander pour son utilisation très intelligente de la boucle à retard appliquée à la vidéo et pour l’interaction intelligente entre les danseurs et leurs images (mercredi 25).Le programme complet et des informations détaillées sont proposées sur le site du CCAM, lien « Musique Action ».

Commenter cet article