Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

« Inside The 100 Foot Piano », une expérience de spatialisation sonore inédite d’An-Ting Chung le 13 et le 14 décembre 2007 à New-York

6 Décembre 2007, 11:36am

Publié par Vinciane Baudoux

C’est à une expérience de spatialisation sonore pour le moins originale que vous convie l’artiste sonore et vidéaste An-Ting Chung le jeudi 13 et le vendredi 14 décembre 2007 dans la salle de concert (studio A509) des Legacy Studios à Manhattan, New-York, USA.

Les principes de la spatialisation sonore en salle de concert sont en général appliqués à des pièces électroacoustiques ou acousmatiques, voire encore aux sons « traités » électroniquement des œuvres dites « mixtes ». Or, ici, c’est la plus classique - au sens large du terme - des musiques qui sera spatialisée par An-Ting Chung, en l’occurrence les célébrissimes « Variations Goldberg » de Jean-Sébastien Bach, dans la version mythique gravée sur disque par le pianiste Glenn Gould en 1955.

Legacy Studios - le studio A509 vu depuis la cabine de commandeAn-Ting Chung disposera dans la salle de concert des Legacy Studios 88 haut-parleurs à environ 1 m 80 l’un de l’autre, pour constituer un champ sonore circulaire d’un périmètre total de 85 m, au centre duquel le public prendra place. Chacun de ces haut-parleurs sera dévolu à la diffusion d’une et d’une seule note de piano. Cet orchestre de haut-parleurs projettera la musique dans un espace tridimensionnel, dans lequel le public sera totalement immergé pour une expérience sonore inédite des « Variations Goldberg ».

Côté technique, sachez qu’il ne s’agit pas de la diffusion de l’enregistrement original. La musique sera en effet spatialisée à partir d’une recréation numérique de l’enregistrement de 1955, réalisée par la société Zenph Studios (cf. p. 8 ACME n° 225 / déc. 2005) au moyen d’un logiciel écrit en collaboration avec The Pragmatic Programmers, qui a permis de récupérer, à partir du vieil enregistrement mono de 1955, les paramètres complets et précis de la performance de Glenn Gould.

A partir de cet enregistrement numérique, réalisé selon
une version considérablement étendue du protocole MIDI - qui prend en compte des paramètres beaucoup plus nombreux et rend donc compte de matière beaucoup plus précise de la prestation analysée, pour la restituer ensuite avec la même précision -, An-Ting Chung a isolé chacune des 56 notes différentes que comporte la pièce, et a attribué à chacune d’entre elles sa propre piste dans le séquenceur Pro Tools, pour envoyer ensuite la pièce musicale complète via 56 canaux Pro Tools vers un convertisseur analogique.

Techniquement, il s’agit d’une prouesse ; reste à voir - ou plutôt à entendre - si, musicalement, le résultat sera à la hauteur du talent de Bach et de Gould ; vu le soin apporté au projet, on peut supposer que ce sera le cas.

CD du réenregistrement par Zenph Studios de la performance des Variations Goldberg par Glenn Gould en 1955En passant, notez que ce « super fichier MIDI » a également servi, en 2005, à la réalisation d’un enregistrement par Zenph Studios, à partir d’un Disklavier Pro (Yamaha) piloté par un ordinateur, d’une « nouvelle » performance des « Variations Goldberg » de 1955 par Glenn Gould - qui était à l’époque (en 2005 donc) décédé depuis plus de 20 ans déjà !
Cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus sur cette technique particulière de restitution sonore.

An-Ting Chung (c) Zenph StudiosAn-Ting Chung :

Après une formation de photographe à la Rhode Island School of Design (USA), An-Ting Chung a étudié les techniques sonores à l’Institute of Audio Research à Manhattan (USA). Elle est actuellement Audio Director (directrice audio) et Chief Sound Designer (ingénieure du son en chef) pour la firme Entertainment Development & Productions (EDP) à Manhattan ; sa spécialité est la réalisation d’enregistrements sonores de haute qualité pour les films réalisés dans le secteur du cinéma indépendant.
 
Renseignements :
Tél. : [00 1] (0 212 473 5330

Lieu :
Legacy Recording Studios - Studio A509

509, 38e Rue Ouest, entre la 10e et la 11e Avenue
NY-10018 New-York
Etats-Unis
Métro : lignes A, C et E, station : 42nd St./Port Authority (42e Rue/Administration portuaire)
Le studio est situé un bloc à l’est du Javits Center (où s’est tenue la 123e Convention de l’AES en octobre dernier)

Horaires :
L’installation sonore sera accessible le jeudi 13 décembre et le vendredi 14 décembre 2007 de 10 h à 22 h, heure de New-York

Voir les commentaires

Emission spéciale Pierre Henry sur ARTE le 8 décembre 2007 à 22 h 35 - Nuit Pierre Henry / Maurice Béjart sur France Musique le 9 décembre 2007 de 1 h à 7 h du matin

4 Décembre 2007, 13:20pm

Publié par Vinciane Baudoux

A l’occasion du 80e anniversaire de Pierre Henry, c’est un véritable feu d’artifice d’activités qui vous est proposé ce week-end :

Tout d’abord, ce samedi 8 décembre à 22 h 35, vous pourrez visionner sur ARTE une émission spéciale entièrement consacrée au compositeur. Intitulé « Pierre Henry ou l’art des sons », ce documentaire français de 52 m. a été réalisé en 2006 pour ARTE France par Eric Darmon, et co-écrit avec Franck Mallet.

Éric Darmon et Franck Mallet ont suivi Pierre Henry au quotidien, dans son travail de prise de son, de mixage et de création. A travers l'évocation de ses souvenirs personnels, de ses rencontres, d'images de films et d'extraits des chorégraphies qu'il a mises en musique, les réalisateurs dressent un portrait foisonnant du compositeur, inventeur d'un style musical à la fois radicalement moderne et accessible à un large public.

Des rediffusions sont prévues le dimanche 9 décembre 2007 à 6 h du matin, ainsi que le mardi 18 décembre 2007 à 8 h du matin.

Et si, comme nombre de lecteurs de ces colonnes, vous êtes plutôt « radio » que « télé », sachez que ce dimanche 9 décembre, jour même de son anniversaire, Pierre Henry vous propose sur France Musique un festival centré sur les musiques qu’il a composées pour Maurice Béjart, musiques chorégraphiées par ce dernier entre 1955 et 2006.

Au cours de cette émission très exceptionnelle, vous aurez l’occasion de (re)découvrir les pièces suivantes du compositeur :

Pochette du disque de la Symphonie pour un homme seul de Pierre Schaeffer et Pierre HenryBatterie fugace (1955)
Messe pour le temps présent (1967)
Tokyo 2002 (1998)
Phrases de quatuor (2000)
Variations pour une porte et un soupir (1963)
Voyage, d’après le Livre des morts tibétain (1962)
Coexistence (1959)
Orphée (1958)
Voile d’Orphée (1953)
Haut-Voltage (1956)
La Reine Verte (1963)
Tam Tam I et IV (1950)
Arcane ou Dualité (1955)
Mouvement-Rythme-Étude (1970)
Concerto des Ambiguïtés (1950)
Investigations (1959)
Symphonie pour un homme seul (voir photo ; oeuvre composée avec Pierre Schaeffer - 1950)

Prévoyez une petite sieste la veille, car l’émission se déroulera dès potron-minet, de 1 h à 7 h du matin en l’occurrence…

Contrairement à ce que nous vous avions annoncé dans un premier temps, il ne sera malheureusement pas possible de réécouter cette émission sur le site Internet de France Musique durant la semaine qui suivra sa diffusion, car il s'agit d'une émission spéciale. Nous avons contacté les producteurs de l'émission pour savoir s'il sera possible de réécouter cette émission d'une autre manière, et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.

Last but not least, sachez que cette radiodiffusion sera suivie, ce même jour à 18 h, par un concert-anniversaire de Pierre Henry au GRM (voir notre article).

Voir les commentaires