Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Articles avec #logiciels - enregistrement et mixage

Lancement du séquenceur Live 5 d’Ableton

2 Juin 2005, 23:00pm

Publié par rb



Annoncée pour le mois de juillet, cette version 5 du séquenceur LiveAbleton comporte diverses nouveautés que l’on peut diviser en quatre groupes.

Le premier groupe rassemble des fonctions avancées que l’on retrouve sur des logiciels qualifiés de professionnels. On y retrouve une fonction de « gel » permettant de fixer sous forme d’échantillon un clip (un fragment sonore dans le jargon Live) et toutes ses modulations afin de désactiver les générateurs de celles-ci et d’économiser ainsi la puissance du processeur ou de faire tourner un projet sur un ordinateur plus faible. Un point à retenir est qu’un clip « gelé » conserve sa capacité de déclenchement à la volée. Une autre fonction que tous les séquenceurs gagnent chacun à leur tour : les retards de compensation automatiques qui permettent de maintenir la synchronisation entre les divers signaux malgré l’insertion d’effets. A ceux-là s’ajoutent des retards ajustables manuellement sur chaque piste audio ou MIDI. Un autre apport de ce groupe est constitué par les locators, que l’on insère au vol au choix avec la souris, le clavier de l’ordinateur ou par message MIDI. Le déplacement vers un locator s’effectue tout en assurant une continuité du tempo grâce à une quantification (quantize). Chaque locator peut lui-même recevoir un nom et être atteint rapidement de par l’association possible à une touche du clavier alphanumérique ou à un message MIDI. Enfin, autre fonctionnalité attendue, la compatibilité avec des surfaces de commande compatibles Mackie Control (Mackie, Tascam, etc) pour la circulation dans la fenêtre d’arrangement et la Session View, le déclenchement des sons, ou pour atteindre des mémoires de scènes ou des locators, ou encore pour accéder aux instruments et aux effets.

Le second groupe rassemble des fonctions vaguement dédiées au remixage, au premier rang desquelles on trouve la compatibilité avec le MP3 en lecture, ce qui signifie pour beaucoup d’utilisateurs l’accès direct à leurs morceaux préférés. De plus, le tempo des morceaux importés est détecté automatiquement et ajuste les balises Warp en fonction, ce qui assure la synchronisation des fichiers au tempo du morceau. Toujours dans ce groupe, le mode Complex Warp est un outil d’allongement/rétrécissement fonctionnant dans le domaine fréquentiel (c’est-à-dire sur base d’une analyse/resynthèse spectrale) dans le but de mieux traiter les signaux composites tels que des mixages complets. Dans ce groupe, le fonction Clip Transport donne accès au vol à des fonctions de bouclage, de montage et de brassage pour tout clip. Un simple clic sur la forme d’onde d’un son et le logiciel s’y déplace tout en maintenant le tempo et la synchro.

Le troisième groupe contient des nouveaux outils facilitant la sauvegarde et l’accès aux idées stockées sur le disque dur. Ainsi, il est désormais possible d’exporter des clips isolément sur le disque dur (Live Clips) afin de les retrouver pour les réutiliser dans tout projet, et ce en conservant ses réglages audio, MIDI, ses enveloppes et autres réglages, mais aussi les instruments, effets et insérables associés ! Un navigateur spécifique est dédié à la recherche et à la pré-écoute de ces clips aussi facilement qu’un autre logiciel le ferait avec de simples échantillons. Par ailleurs, le navigateur intégré offre maintenant des facilités d’organisation : champ pour introduire des mots-clés de recherche, organisation par dossiers, glisser-déposer dans ces dossiers, etc. Le navigateur autorise l’accès interne aux fichiers Live Sets (fichiers .als), révèlent ainsi leurs pistes et leurs clips et permettant d’écouter ou de sélectionner ceux-ci séparément. Il est même possible de faire glisser un Live Set entier vers la session courante pour réaliser une fusion complète des deux fichiers ! D’autre part, la gestion des presets (effets, instruments) passe désormais également par le navigateur intégré, lequel permet d’appliquer à ces éléments aussi l’organisation par dossiers et la recherche par mots-clés. Par ailleurs, les Device Groupes font office de multi-effets en appliquant aux instruments Simpler, Impulse et Operator les capacités audio et MIDI existant déjà sur les effets.

Enfin, le quatrième groupe consiste en des effets tout neufs. Le premier s’appelle Beat Repeat. Il s’agit d’un outil autorisant la réorganisation temporelle des sons qui permet de créer des boucles à la volée et de moduler leur durée manuellement ou via des fonctions aléatoires, de manière à créer des variations infinies de grooves ou des effets de bégaiement. Quant à Phaser et Flanger, il s’agit des classiques bien connus, avec adjonction d’un LFO synchronisé sur tempo et d’un suiveur d’enveloppe. Auto Pan et Arpeggiator parlent d’eux-mêmes également, et il en va de même pour Saturator.

En outre, Live 5 propose d’autres ajouts, plus disparates : décompte de mesures avant enregistrement, menus contextuels par clic du bouton droit, changement de réglages sur plusieurs clips en une seule opération, redimensionnement des pistes dans la fenêtre Session, mais aussi compatibilité avec les effets VST MIDI, bibliothèque de Live Clips, etc.

Live 5 sera disponible pour 499 €/US$ à partir de fin juillet. Tous les acheteurs qui achètent Live 4 (ou plutôt débloquent leur version démo) entre le 1er juin et la sortie de la version 5 recevront un numéro de série pour la version 5 gratuitement.

Des mises à jour seront accessibles pour les acheteurs plus anciens de Live 4 (prix différents suivant que l’achat a été réalisé avant ou après le 1er mai 2005), mais aussi pour les possesseurs de Live 1, 2 ou 3 !

Voir les commentaires

Version « Pro » du logiciel Soundtrack d’Apple et ensemble de logiciels Final Cut Studio

17 Avril 2005, 23:00pm

Publié par rb



Dédié au départ à la création de bandes son pour la vidéo, Soundtrack vient d’être décliné selon une version Pro par Apple à l’occasion de la convention du NAB.

Soundtrack gagne dans cette mouture une fenêtre d’édition qui offre les fonctions habituellement rencontrées sur ce genre d’outil, mais aussi une cinquantaine d’insérables issus directement de Logic Pro (interface bleu électrique y compris !). Parmi ceux-ci, on note Space Designer, une réverbération basée sur la réponse impulsionnelle avec des échantillons.

Le point fort de cet outil d’édition est de pousser l’aspect non destructif très en avant. En effet, la totalité des opérations est listée, qu’il s’agisse de montage, d’insérables ou de traitements en temps différé, et il est non seulement possible d’annuler toute action, mais aussi d’en suspendre, d’intervertir leur ordre d’exécution ou de les modifier. Bref, voilà un éditeur qui offre beaucoup, beaucoup de souplesse.

D’autre part, des fonctions de restauration sonore multiples sont incluses : enlèvement de clics et pops, réduction de bruit de fond par empreinte, élimination de ronflettes ou de composante continue, ou encore élimination des problèmes liés à l’écrêtage. Il faut signaler que l’enlèvement des clics et pops fait la distinction entre l’opération d’analyse, qui liste d’abord un à un l’ensemble des points problématiques détectés, et l’opération de nettoyage, qui autorise l’élimination de chaque perturbation séparément ou bien en une seule opération. Par ailleurs, Soundtrack Pro bénéficie enfin d’un outil d’élongation/raccourcissement temporel indépendant de la hauteur.

En outre, une console de mélange enfin digne de ce nom autorise l’usage de sous-groupes et de barres d’envoi. On le voit, le suffixe « Pro » se justifie, et ce qualificatif se manifeste également par d’autres aspects comme la possibilité de piloter cette console de mixage virtuelle à l’aide d’une surface de commande matérielle. On appréciera également l’intégration du langage de scriptage AppleScript pour effectuer des opérations répétitives, comme la normalisation du volume ou pour la réduction de bruit de fond sur l’ensemble des sons d’un projet par exemple.

Par ailleurs, Soundtrack Pro est livré avec une sonothèque comportant pas moins de 5.000 sons, au format Apple Loops bien évidemment. La recherche d’un fichier y est très simple, l’insertion de quelques mots-clés permettant rapidement d’aboutir à une liste de sons adéquats.

Enfin, l’intégration de Soundtrack Pro avec d’autres logiciels Apple n’est cetainement pas la moindre de ses qualités. En effet, s’il sera vendu seul pour un prix d’environ 300 €, Soundtrack Pro sera également disponible comme partie de Final Cut Studio, réunissant pour un prix d’environ 1300 € le logiciel de montage vidéo Final Cut Pro, mais aussi Motion 2 et DVD Studio Pro 4. Cette intégration se marque par un transfert simplifié des éléments entre ces logiciels. Par exemple, en un clin d’œil on transfère des séquences sonores complètes de Final Cut Pro dans la fenêtre d’arrangement de Soundtrack Pro et l’insertion d’un son créé dans Soundtrack Pro au sein d’un projet Motion ou DVD Studio Pro est tout aussi simple.

Soundtrack Pro n’est donc pas encore l’application qui remplacera Logic Pro au catalogue Apple comme certains l’annonçaient, tout en offrant néanmoins des fonctions et des facilités d’intégration qui en font un logiciel très intéressant, surtout pour un travail rapide, avant tout destiné à l’image - mais pas uniquement.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>